Expo.Logovarda

Logovarda, oeuvres récentes

Suite de l’exposition : du 7 septembre au 9 octobre 2016

IMG_3054

Le peintre Logovarda élabore une œuvre singulière, vive et forte. Ses peintures expriment un univers ardent et fascinant, de même que ses marionnettes conçues comme des sculptures en mouvement.

Logovarda inscrit sa démarche dans un travail de combat : « Contre la normalité, ce qui fait que l’on peut accepter n’importe quoi. Ce n’est pas le refus du monde, mais le refus de ce qui lui manque. »

Témoignant d’une énergie immédiate, parfois tumultueuse, l’artiste laisse s’exprimer ses peintures et encres dans un jaillissement spontané et instinctif. Sans plan précis, il cède la parole à sa nature profonde, sa vie intérieure, en capitulant devant la peinture. « Je ne contrôle plus, je deviens le spectateur de mes mains. »

Né au Locle, Logovarda vit dans les Franches-Montagnes, à la Ferrière, dans une maison isolée, entre ciel, terre et brumes. Il doit son nom à un séjour en Grèce, sur l’île de Paros.

  • Mercredi 28 septembre à 19h : présentation du livre « Logovarda », commenté par Slobodan Despot, éditions de la Matze et Xenia.

« Point de fuite possible », théâtre de marionnettes inédit

IMG_3051IMG_3048

Un théâtre de marionnettes est également exposé dont les 11 figures (Femme-toupie, Homme à la tête-miroir, Minéral de compagnie…) ont été créées par Logovarda, comme des sculptures animées.

Le spectacle « Point de fuite possible » met en scène des personnages emprisonnés dans un mur qui ont la possibilité de sortir par une passerelle. S’échapperont-il ?

Cette intervention théâtrale inédite d’inspiration philosophique est aussi un projet de médiation scolaire à partir de 16 ans.

Création : Compagnie La Dérive. Texte de Gaël Bandelier, mise en scène de Germain Meyer. Durée : 1 heure. Public : jeunes adultes à partir de 16 ans et adultes.

  • Spectacles le mercredi 28 septembre à 17h et 19h45. Entrée libre

Marionnettes.1